Sexe lesbien: plus de plaisir?

«–Comment vous faites chez les hétéros?

–Comme toi… Je crois, enfin à peu près.

–Et du coup c’est tout de suite dingue et tu as eu plein d’orgasmes?»

Véritable échange avec une amie lesbienne persuadée de la pauvreté de mes relations hétérosexuelles. Sur certains points visiblement, elle n’a pas tort.

Un récent sondage britannique réalisé par l’institut de santé publique auprès de 7.000 femmes a montré que la moitié des femmes de 25 à 34 ans ne sont pas satisfaites de leur vie sexuelle. Le chiffre diminue entre 55 et 64 ans pour atteindre 29%.

Mais ces résultats ne prennent pas en compte l’orientation sexuelle des femmes interrogées. Ce qui étonne une journaliste du Guardian, Hannah Jane Parkinson, car plusieurs enquêtes ont déjà prouvé que les femmes prenaient plus de plaisir dans des relations homosexuelles. En 2014, une étude américaine relevaient que les femmes hétérosexuelles ont un orgasme dans 61% de leurs rapports contre 75% pour les femmes lesbiennes. À l’inverse, l’orientation sexuelle des hommes ne changeait pas ces chiffres: 86% pour les rapports homosexuels et 85% pour les rapports hétérosexuels.

En 2017, une autre étude menée auprès de 53.000 Américains et Américaines de l’institut Kinsey confirmait cette tendance. 86% des femmes lesbiennes témoignaient avoir un orgasme pendant chaque rapport contre 65% des femmes hétérosexuelles. Les hommes hétérosexuels, eux, disaient atteindre l’orgasme 95% du temps et 90% du temps pour les hommes homosexuels.

Le clitoris, seul organe uniquement dédié au plaisir

L’enquête évoquait alors les raisons de la satisfaction sexuelle des femmes: plus de cunnilingus et une meilleure communication avec leur partenaire (entre autres stimulations). Interrogée par le Guardian, une sexologue, Matty Silver, fournit une explication assez simple: «Les femmes lesbiennes savent où est le clitoris et aussi ce qu’elles veulent pour avoir un orgasme. Elles n’ont pas besoin de montrer à leur partenaire ce qu’elles désirent, ce qui explique leur plus haute satisfaction sexuelle». Rappelons tout de même que le clitoris est le seul organe uniquement dédié au plaisir.

«Il y a beaucoup d’hommes qui pensent pouvoir satisfaire leur partenaire uniquement avec des rapports vaginaux sauf que cela ne concerne que 20% des femmes. Elles ont souvent besoin de stimulation clitoridienne, de sexe oral pour que cela se produise. C’est l’une des raisons pour lesquelles beaucoup de femmes hétérosexuelles n’atteignent pas l’orgasme.» D’ailleurs, la sexologue complète en témoignant que les couples lesbiens la consultent rarement pour des questions de satisfaction sexuelle, mais plutôt pour des questions relationnelles.

L’amour en solitaire

La masturbation a aussi son rôle à jouer. Si les femmes excellent à se donner du plaisir entres elles, c’est aussi parce qu’elles savent comment s’en procurer. En France 74% des femmes reconnaissent pratiquer le plaisir solitaire et 52% de manière régulière. C’est moins qu’au Pays-Bas, par exemple, où les chiffres sont respectivement de 91% et 73%. Dans les années 1970, seulement 19% des femmes françaises se masturbaient –ou osaient le déclarer. Globalement, les femmes se masturbent et connaître son corps permet de mieux le communiquer à l’autre.

Jessica Burges, une femme bisexuelle, témoigne au Guardian qu’en plus d’une meilleure connaissance du corps, les femmes ont tendance à plus communiquer au lit. L’une des clefs de satisfaction pointée par l’institut Kinsey. «Les femmes ont un énorme avantage, celui de savoir comment faire du bien à une femme. Elles se le font à elles-mêmes, de nombreuses fois. Elles savent ce qu’est un clitoris et le temps nécessaire à ce qu’une femme atteigne l’orgasme.»

L’institut Kinsey et l’université d’Indianna se sont d’ailleurs associées à OMGYes, un site payant dédié à la recherche sur le plaisir féminin: conseils, tutos, techniques. Peut-être un cadeau à faire à certains.

Source: Slate – http://www.slate.fr/story/164384/sexe-lesbien-plus-de-plaisir

Laissez un commentaire

Publicité
:: Fringales ::