Apple confie l’avenir de Siri et de CoreML à l’ancien chef de l’ …

Siri doit s’améliorer et Apple le sait. Pour cela, la société de Cupertino vient de regrouper le développement de son assistant personnel et de la technologie maison Core ML sous la houlette de John Giannandrea. Cet expert dans le domaine de l’intelligence artificielle a rejoint Apple en avril dernier, après huit ans passés chez Google.

Core ML (pour « Machine Learning ») est la brique logicielle qu’Apple propose aux développeurs tiers d’intégrer dans leurs applications pour y ajouter une touche d’intelligence artificielle. Cette API avait été présentée par Apple lors de la WWDC de 2017.

De l’IA partout chez Apple

Si John Giannandrea prend la tête de ces deux unités, la structure interne au sein d’Apple ne change pas pour autant, selon TechCrunch. Les deux services restent en effet partagés avec d’autres, notamment ceux s’occupant des outils développeurs ou de la cartographie (qui elle aussi est en train de connaître sa révolution).

L’idée est que l’IA soit présente dans tous les domaines de compétence d’Apple et ne soit pas développée en silo, isolée des autres services de la société. Par ailleurs, ce pourrait être le meilleur moyen de calmer les guerres intestines, nées de divergence entre les différentes équipes agrégées autour du projet Siri. En mars dernier, The Information révélait les difficultés de ce développement, la perte de vision au lendemain de la mort de Steve Jobs et les multiples changements de priorité et d’approches stratégiques.
Autant d’errements qui expliquent la perte d’avance de Siri, pourtant précurseur dans le domaine dès 2011, et même désormais sa prise de retard par rapport à l’Assistant Google. Le défi qui attend John Giannandrea est à la hauteur de sa réputation dans la Silicon Valley.

Un CV en béton

Bien avant de travailler pour Google, John Giannandrea faisait partie dans les années 90 de l’entreprise General Magic. Elle avait été fondée par Bill Atkinson, Andy Hertzfeld et Marc Porat, trois anciens ingénieurs d’Apple. Elle avait notamment développé un prototype de PDA, bien avant que ce genre d’appareils soit populaire.

Nombreux sont les pontes actuels de la Silicon Valley à y avoir fait leurs premières armes, comme Andy Rubin, le père d’Android, ou encore Tony Fadell, à qui l’ont attribue l’invention de l’iPod. John Giannandrea devra désormais faire au moins aussi bien pour Siri.

Source: 01net – https://www.01net.com/actualites/apple-confie-l-avenir-de-siri-et-de-coreml-a-l-ancien-chef-de-l-ia-de-google-1487739.html

Laissez un commentaire

Publicité
:: Fringales ::